Syndicat CGT

du service Incendie et Secours du département du Rhône et de la Métropole de Lyon

19 Avenue Debourg

69007 LYON

06.51.18.43.50.

En ce moment et à venir...

Monsieur le ministre,

 

Vous avez bien voulu recevoir l’Intersyndicale et les financeurs sur la revalorisation de la prime de feu, comme l'Intersyndicale l'a revendiquée le 14 mars dernier.


Au regard des propositions que vous nous avez faites, l’Intersyndicale vous a répondu son opposition aux motifs suivants :
- la catégorisation de la prime,
- le renvoi à une négociation locale qui ne ferait qu’accentuer les inégalités territoriales vu la manifestation de peu d’entrain des financeurs.


Nous réaffirmons donc notre position initiale d’atteindre 28% de prime de feu pour toutes les catégories.


Dans un souci de sortie de crise voulue par tous, nous vous proposons un échéancier de deux ans (2020 - 2021) pour atteindre ce taux de 28%.


De plus, des marges conséquentes pourraient se dégager (augmentation de la fraction de la TSCA pour les SDIS, revalorisation de la carence d’ambulance privée…) et nous attendons également des propositions fortes des représentants de l’ADF et de l’AMF.


Responsable et constructive, l’Intersyndicale vous alerte sur la crise profonde que nous vivons. Nous vous exprimons nos craintes d’un conflit qui non seulement pourrait s’élargir mais également se durcir.


Nous vous adressons, Monsieur le Ministre, nos plus sincères salutations.

L'histoire de ce mouvement social...

Fin 2018, les agents grévistes et manifestants ont obtenu des avancées significatives sur le plan salarial avec la création de postes d’adjudants et l’augmentation de l’IAT pour ceux qui sont dans l’attente d’atteindre ce grade.

 

Les 50 embauches obtenues ne sont pas un cadeau. C’est simplement le recrutement d’une partie des postes non pourvus au sein des SPPNO !!!

 

La CGT était déjà seule avec un autre syndicat mais pour nous, LE COMBAT NE S'EST PAS ARRETE LA…

 

La CGT a relayé en local des préavis au mois de Janvier, Février et Mars afin de permettre aux agents de continuer les actions...

 

 

 

 

Des représentants CGT ont même été punis pour faits de grève sur ces périodes !

 

 

Puis un ras le bol national a vu le jour. Au SDMIS, la CGT est seule en grève depuis le mois de juin alors que 90% des SDIS de France le sont aussi !

 

 

Le 13 septembre 2019 , afin que chacun prenne ses responsabilités,

la CGT appelle, à l'image de l'intersyndicale nationale,

à une union de tous les syndicats SPP du Rhône...

 

La FNSPF et des syndicats ne suivant pas le mouvement tentent de détourner les revendications pourtant simples et claires ! Nous savons parfaitement que des médias et les politiques sauterons sur des sujets plus vendeurs come une guerre inter-service ou des chiffres sur des agressions. NE TOMBONS PAS DANS LE PANNEAU COMME CERTAINS CORBEAUX !

 

 

Nous réaffirmons notre volonté de replacer la victime au centre de nos préoccupations. Pour cela nous faisons front commun avec les services de l’hospitalière.

Les problèmes sont les mêmes : LE MANQUE DE PERSONNEL.

 

 

Nous avons apporté notre soutien aux services en souffrance notamment lors de la manifestions du 24 septembre avant le départ du cortège contre la réforme sur les retraites !

 

 

 

A l'appel de la CGT, seule à relayer le préavis de l'intersyndicale, la gigantesque manifestation du 15 octobre était pour dénoncer ce manque de sapeurs-pompiers.

 

 

Nous demandons aussi une véritable reconnaissance des risques du métier et une vraie prise en compte de la santé.

tract manif.pdf
Document Adobe Acrobat [690.4 KB]

 

 

Des hospitaliers de Lyon et d'ailleurs étaient parmi nous pour nous soutenir !

Suite à cette manifestation réprimée par la police, nous perpétuons le mouvement engagé afin de maintenir la pression dans le rapport de force engagé.

 

La CGT combative pour l'emploi et la reconnaissace...

 

Préavis de grève déposé par l'intersyndicale, maintenons le rapport de force pendant le temps des négociations obtenues le 15 octobre.

 

Tous a l'action le 14 novembre...

 

Réunie ce jour (24 oct.), l’intersyndicale a validé les dispositions suivantes :


En l’absence de réponses concrètes à nos légitimes revendications, nous reconduisons le mouvement de grève du 1er novembre 2019 au 14 janvier 2020.


Nous sommes dans l’attente des différentes réunions planifiées :

 

Retraite : le 6 novembre en présence du Ministre de l’Intérieur, de M. Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire aux retraites et des financeurs (départements et communes). Nous revendiquons la garantie de la pérennité de la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) et l’institution d’un dispositif de portabilité des droits pour les agents de la catégorie active en déplafonnant les 1 an pour 5 ans et en supprimant les surcotisations)

 

SUAP : le 12 novembre en présence des ministères de l’Intérieur et de la Santé.


Prime de feu : le 14 novembre, en présence du ministre de l’intérieur et des financeurs.
Nous revendiquons la revalorisation de la prime de feu à hauteur des autres métiers à risque, à 28 % minimum)


En l’absence d’avancées significatives, nous appellerons à une nouvelle manifestation massive à PARIS, à brève échéance !


L’intersyndicale renouvelle ses remerciements pour la réussite de la manifestation du 15 octobre et appelle à rester dans l’action et à participer aux actions de terrain.

2019-10-24-Communiqué-intersyndicale.pdf
Document Adobe Acrobat [182.1 KB]